Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 21:15

 

Ah cette traversée, ça fait longtemps que j’en rêvais. Mais la météo fantasque de cette partie des Alpes m’en avait toujours tenu écarté.

Ma première visite valaisanne eut lieu en compagnie de mon frère... au siècle précédent, en 1995 pour être précis. Nous nous étions contenté du Breithorn, histoire de lui faire goûter l’ivresse des 4000 et de voir le Cervin. Et déjà la montée au refuge du Théodule s’était effectuée sous de mornes cieux.

Pour le Mont Rose une tentative sérieuse fut organisée en 2004 avec LE Jean-Pierre, du temps où il n’était pas encore président, mais beaucoup plus alpiniste. Il faut bien avouer que la météo et mon humeur avait été exécrables. L’une découlant de l’autre.

Passons sous silence l’année 2009 avec la grosse déception du Cervin, par beau temps néanmoins, et une visite désastreuse et humide au refuge Citta di Montova, ou la seule chose que nous réussîmes, fut de boire une bière (si on tient compte du prix des remontées empruntées pour gagner le refuge c’est sans aucun doute la bière la plus chère que je n’ai jamais consommée!!!) Nous avions sauvé le séjour in extremis avec une petite arête sud-est de Castor, au prix d’une montée au refuge sous la pluie. Et mon frère était encore dans le coup!!!

En ce bel été 2013 une semaine radieuse s’annonçait et Alain eut immédiatement l’idée. Il ne restait plus qu’à surmonter l’épreuve de la réservation des refuges.

Refuge Val d’Ayas : gagné. Refuge Quintino Sella : gagné. Refuge Citta di Montova : gagné. Refuge Margharita : perdu comme d’habitude. Mais bon pas grave, l’essentiel est assuré!!! Nous ne pousserons pas jusqu’à la pointe Dufour et au Nordend. Le parcours, au départ de Citta di Montova (super refuge que je vous recommande), des sept premiers sommets du Mont Rose, la redescente sur Monte Rosa Hutte et la remontée au Gornergrat pour attraper le petit train du retour à Zermattt représentant déja une très grosse bambée. Car si jusqu’ici j’étais toujours parti du coté italien, cette fois ci nous sommes venus de Zermatt, coté suisse. Ce qui, de toute façon, n’influence en rien la météo sur les arêtes!!!

Je ne vais pas vous faire le coup de la patience qui est toujours récompensée en alpinisme mais ces quatre jours en altitude furent tout simplement merveilleux. Avec une mention particulière pour la traversée des Lyskamm (un cran en dessus en difficulté du reste de la traversée qui, par bonne conditions, est facile) où nous nous sommes fait prendre par la brume sur cette arête effilée (un peu genre Bionnassay). Ambiance garantie. Donc une fois de plus que du bonheur et c’est bien ainsi que je conçois la montagne!!!

Comme par hasard la suite de cet été 2013 flirtera avec la sus nommée Bionnassay.

A bientôt

 

Dom

 

Repost 0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 14:57

 


 
Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 17:51

Dom ayant ouvert le bal sur les vidéos, Voilà un premier essai pour une vidéo sur l'ascension du Lungser  au Ladakh avec les épisodes 1 et 2: Dehli et 1er contact avec Leh.

Les voix off seront à retravailler.

 

 

 

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 21:10

Il peut faire beau en Angleterre!

Retour en images sur notre dernier séjour au Peak District

 

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 12:02

 

Les météos actuelles étant plus propices à taquiner le mulot que le rocher, voici une petite compil de courses effectuées dans le Valais suisse, principalement avec mon compère Alain. Et beaucoup de bons souvenirs de ce côté des Alpes. Mention particulière à l’extraordinaire traversée du Zinalrothorn dont nous sommes rentrés cuits comme des citrouilles - normal, il était plus de minuit - et à la Dent blanche où l’avant garde nuageuse d’une perturbation nous a offert des lumières somptueuses. Et il est bien possible que nous allions y faire une nouvelle virée cet été : nous n’avons pas encore visité l’Obergabelhorn

 

Dom

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 10:20

Belle composition de Brigitte Duquesnay sur ce voyage en Patagonie:

 

 

 

Repost 0
Published by Brigitte Duquesnay - dans Grimpe à l'étranger....
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 09:57

Voici une mise en musique des images de la partie finale de notre voyage au Ladakh, par Dom

 

 

 

 

 

Pour revoir les anciens épisodes:

Episode 1: une salle de Pan à 3500m

Episode 2: Hommage aux Sherpas

Episode 3: Du Bloc!

Episode 4: Teaser

Repost 0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 21:22

 

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 14:27

 Tout membre du Team Caffmeux se doit de respecter les 10 commandements du Team. Le premier d'entre eux est "Lors de chaque voyage, bloc tu feras".

C'est ainsi que même dans les profondeurs de l'hiver écossais, nous nous sommes retrouvés dans le glen nevis, les pieds dans la neige à grimper des bouts de cailloux. Mais ceci est une autre histoire et revenons au Ladakh.

 

Dès notre arrivée à Leh, nous sommes partis à la découverte de la ville et de son patrimoine.

 

leh.jpg

 

Après les artères principales, nous nous dirigeons vers le palais qui surplombe la ville. Il a été construit dans la première partie du XVIIe siècle, mais a été abandonné par la suite quand les forces Dogra ont contrôlé le Ladakh vers la moitié du XIXe siècle. Il ne faut pas confondre le palais de Leh et le Namgyal Tsemo qui le surplombe, construit à la fin du XVIe siècle. 

 

 

 

Le Palais de Leh à une hauteur de neuf étages ; c'était dans les étages supérieurs qu'était logée la famille royale, les pièces des écuries et les magasins étaient dans les étages inférieurs. Le palais, une ruine, est actuellement restauré par le Archaeological Survey of India.

 

 

 

le-palais-de-leh.jpg

 

 

 

A l'issue de la visite, nous remontons vers le Namgyal Tsemo. En bifurquant nous allons vers quelques blocs épars pour nous amuser. La roche est friable, mais nous ressentons un vrai plaisir de grimper dans un cadre si atypique!

 

topo leh 2

 

Nous sommes à environ 3800 mètres d'altitude, au même niveau que le Viso!  La magie du voyage commence à faire son effet!

 

topo-leh-4.jpg

topo-Leh-1.jpg

 

Mais, je pense que nos plus grands souvenirs de blocs au Ladkah seront ceux que nous garderons du camp de base du Lungser. Faire du bloc à 5800 mètres d'altitude a quelque chose d'incohérent. D'autant plus qu'à peu près au même moment Vanessa et les filles faisaient la même chose 5800

mètres plus bas!

 

Au cours de la période passée au camp de base, nous pûmes également grimper avec les sherpas, un moment de partage délicieux entre nos deux cultures.

 

topo-Camp-de-Base.jpg

Dès notre arrivée, en attendant tout le groupe parvienne au camp, nous sommes déjà à l'attaque!

En contrebas, le Lac gigantesque et magnifique Tso Moriri se situe à 4500 mètres.

 

Voici une petite sélection des blocs grimpés:

 

topo-Camp-de-Base2-copie.jpg

La dalle à Tamding est une petite dalle sympathique au abord du camp de base.

 

topo-Camp-de-Base-3-copie-copie.jpg

 

Pour "ça monte dans les tours", on a clairement ressenti l'effet de l'altitude, l'effort étant un poil plus violent.

 

topo-Camp-de-Base-4.jpg

 

Sur le même bloc que "la dalle à Tambing", ces blocs sont assez sympa, un peu plus dur... Pour "OUfs", un crash pad aurait été bienvenu :)

 

topo-Camp-de-Base-5-copie.jpg

Pour ceux qui connaissant le secteur éponyme à Chamonix, vous comprendrez le pourquoi du comment!

 

topo-Camp-de-Base-6.jpg

 

 

 

 

topo-Camp-de-Base-7-copie.jpg

 

  A bientôt pour la suite...les temples, les paysages et le sommet!

 

Repost 0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:15

Pendant tout notre séjour au Ladakh, nous avons été bichonnés par une équipe de sherpas, de cooks qui ont fait de notre quotidien un vértiable plaisir.

 

Certains membres de l'équipe étaient originaires de Leh. Mais les Sherpas venaient tous du Népal. Pour nous rejoindre, ils ont d'ailleurs dû réaliser un trajet de 7 jours, en bus....

 

Cette équipe fut continuellment sur la brêche, toujours avec le sourire qui les caractérise. cette gentillesse restera à jamais gravé dans ma mémoire.

 

Mention spéciale à Tamding, le sherpa qui a accompagné nos étapes et qui a partagé avec nous le sommet.

 

sommet.jpg

Dom, Tamding et votre serviteur

Repost 0