Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 09:12

 

Avec Benoit, Damien et François nous avons donc remis le cap, comme prévu, sur la Vanoise. Raph nous accompagne cette année et Alain vient finir le séjour avec nous. Les craintes, que nous avions eues en surveillant la météo la semaine précédente, étaient fondées. Il pleuvait sans discontinuer et le départ fût différé de deux jours. Nous débarquons donc un lundi après-midi au camping de Pralognan (où maintenant on nous reconnait!!!!) alors que le soleil essaie, lui aussi, de s’installer. Pour notre première sortie, nous choisissons une petite course de rocher sur un modeste sommet avec une approche courte et une descente facile : l’été indien au Moriond. Mauvaise surprise au départ : il y a des résurgences. Ce qui rend la première longueur (un dièdre en 5c) particulièrement sportive. D’autres résurgences dans une longueur en 6a me laisseront également de grands souvenirs!!! Ce qui fait que ce qui devait être une petite course d’entrainement, se termina quasiment à la tombée de la nuit. Un peu calmé par ce départ et au vu des conditions nous décidons de repousser à un peu plus tard les gros morceaux!!! Ayant appris que le Grand Bec était en bonnes conditions, nous envisageons d’aller y trainer nos crampons. Bonne pioche : nous effectuons cette jolie petite course dans des conditions idéales. Malheureusement les prévisions sont peu optimistes pour la fin de semaine. L’aiguille de la Nova et la traversée Sache/Pourri ne seront sans doute encore pas pour cette année!!! Nous profitons du dernier jour de beau pour aller gravir la petite Pasquier à la face nord de l’aiguille de la Vanoise. J’ai déjà escaladé cette voie, il y a une bonne dizaine d’année, avec ma copine Agnès. Et je l’avais trouvée absolument superbe. Après ce deuxième passage, je n’ai pas changé d’avis. Je suis de nouveau tombé sous le charme. Et je suis très heureux que Benoit, Damien et François partage mon enthousiasme. Comme prévu, la pluie fait son retour. Nous décidons d’aller tenter notre chance, plus au sud, du coté de la Bérarde. Mais il ne fait guère meilleur à notre arrivée. Passage au bureau des guides pour la météo et les conditions.....ce n’est pas très réjouissant!!! Nous montons au refuge Temple Ecrins pour la voie normale du pic Coolidge qui est facile et offre une magnifique vue sur la face sud des Ecrins. Le refuge est quasiment vide (hormis nous il n’y a que deux autres personnes). Le gardien est un peu morose et vient discuter avec nous. Comme ça m’arrive parfois en vacances, j’ai un paquet de cigarettes. Et notre pauvre gardien est à court de tabac. Je le dépanne. En remerciement il nous offre l’apéro et le digeo. De plus c’est un fin cordon bleu et le repas est succulent avec, détail qui tue, une tarte poire/chocolat en dessert. Grande soirée gastronomique!!! Le lendemain, à peine sortis du refuge, nous prenons une petite douche. Ça ne dure pas trop longtemps mais au col les nuages volent bas. Nous continuons néanmoins vers le Coolidge mais à cause du manque de visibilité nous nous trompons d’itinéraire. De toute façon la vue sur les Ecrins n’est pas pour aujourd’hui. Nous redescendons et alors que nous sommes au col les nuages se déchirent et le soleil apparait. Mauvais timing!!! Alain nous rejoint au camping dans la soirée et pour la suite, nous montons au refuge du Soreiller que nous atteignons juste avant la pluie. Ceux qui arrivent plus tard sont complètement rincés. Le lendemain matin la pluie est encore bien présente. Et l’après midi est déjà bien entamée lorsque nous partons, Damien et moi, escalader la facile et ludique voie des nains à la face est de la Dibona. Pendant ce temps le reste de l’équipe va repérer l’attaque des voies aux pointes de Burlan. Au prix d’une grosse heure de marche d’approche, les pointes de Burlan permettent de grimper dans la belle solitude de la montagne lorsque les cordées s’empilent sur la Dibona. Trois voies y sont tracées : Clémentine sans pépins, Muriabelle et Remise à Flo. J’avais déja gravi «Remise à Flo» lors d’un mes premiers stages et j’avais donc opté cette année pour «Muriabelle». Pour éviter d’être à trois cordées dans la même voie, Benoit et Damien partent dans «Remise à Flo». Jolie escalade avec de la dalle à réglette (L2) et une superbe sortie sur les feuillets d’un raide pilier. De son coté, «Muriabelle» ne me déçoit pas. Notamment L2 et L3 qui slaloment entre des surplombs avec quelques belles traversées plein gaz. La belle dalle de L7 n’est pas mal non plus. Finalement le seul bémol concernant ces voies est la descente qui s’effectue dans du terrain à chamois «type Oisans» avec en prime un détritique couloir sous le col de Burlan où il est grandement préférable de pas être trop nombreux (pour notre part, nous l’avons descendu l’un après l’autre!!!) Après une rapide collation au refuge nous redescendons dans la vallée... sous la pluie qui a fait sa réapparition. Et voila, c’est la fin du stage. Benoit, Damien, François et Raph rentrent en Normandie. Avec Alain nous continuons dans les Ecrins mais de l’autre coté, vers Ailefroide Dom

Partager cet article

Repost 0
Published by Dom - dans Alpinisme
commenter cet article

commentaires